Premier chapitre du Vicariat du Rwanda et du Burundi

 Dans Non classifié(e)

En dates du 14-18 févier 2022, une vingtaine de frères profès solennels des trois communautés du Vicariat provincial du Rwanda et du Burundi (Kigali, Bujumbura et Nyagatare) se sont réunis au Centre Marie Reine de la Confiance, à Bujumbura (Burundi), en chapitre vicarial statutaire pour la première fois. Depuis quelques décennies, les frères se sont toujours réunis en assemblées générales. Ce premier chapitre du Vicariat devait avoir lieu en août 2021, mais cela n’a pas pu se réaliser suite aux mesures sanitaires de prévention cotre le Covid-19. La semaine du 14 au 18 février 2022 fut donc l’occasion de rendre grâce à Dieu pour cette chance donnée de se réunir comme frères des deux pays, le Rwanda et le Burundi, après environ deux ans sans contact physique.

Ce chapitre vicarial avait pour thème : « Célébrons la grâce de la croissance du Vicariat : Quelles dispositions conséquentes à prendre ? » Avant les réflexions du chapitre, trois conférences ont été données. La première conférence portait sur « La vision panoramique des projets du Vicariat » et fut donnée par le frère Emmanuel Ntakarutimana, OP. Dans la deuxième conférence, Son Excellence Mgr Joachim Ntahondereye, Evêque de Muyinga et Président de la Conférence des évêques catholiques du Burundi, a exposé « Les attentes de l’Eglise et de la société par rapport à notre présence dominicaine au Rwanda et au Burundi ». La troisième conférence a été donnée par frère Godfrey Nzamujo, OP, Directeur du Centre Songhaï, après une projection de deux films documentaires, l’un sur l’application de l’encyclique « Laudato Si’ » en terre d’Afrique et l’autre sur le Centre Songhaï lui-même. Dans sa conférence, le frère Godfrey est parti de son expérience au Centre Songhaï pour dégager les enjeux de la mission dominicaine dans l’Eglise et la société d’aujourd’hui.

Après le temps des conférences, les capitulaires ont entendu deux rapports concernant la formation dans le Vicariat. Le premier rapport a été présenté par le frère Gilbert Munana, OP, promoteur des études dans le Vicariat, et mettait en relief les amendements de la Ratio Formationis Particularis du Vicariat que le comité de formation de juillet 2021 a proposés. Le frère Gilbert a aussi présenté la méthode utilisée par le comité de formation pour arriver à ces amendements. Dans la même perspective de la formation, le frère Liboire Kagabo, OP, a présenté l’état des lieux du projet d’Université dominicaine dans le Vicariat. Ce projet commencera par un Studium de philosophie et de théologie pour nos frères en formation initiale comme pour d’autres personnes, en particulier les personnes consacrées de notre région.

Pour analyser de près les enjeux de la croissance du Vicariat et dégager les dispositions conséquentes à prendre, les capitulaires ont été répartis en trois commissions de réflexion, chaque commission ayant un sous-thème à traiter. Les trois sous-thèmes étaient les suivants :

  1. « Formation, vie fraternelle, vie religieuse et croissance dans le Vicariat » ;
  2. « Projets dominicains du Vicariat, mission dans les Eglises locales et autonomie financière » ; et
  3. « Gouvernement du Vicariat, rapport Province-Vicariat, et plan d’accompagnement vers la Vice-Province ». Après les échanges dans les commissions, les capitulaires se sont réunis en plénière pour voter des résolutions devant aider le Vicariat à bien s’organiser dans la perspective de sa croissance vers une Vice-Province.

Le jeudi soir, 17 février 2022, les capitulaires se sont joints aux autres frères résidant à Bujumbura pour célébrer la messe du soir et partager un repas fraternel au couvent Saint-Thomas-d’Aquin de Bujumbura. Y étaient invités les laïcs dominicains du Burundi, les comités des communautés anglophone et francophone de fidèles ainsi que les représentants des chorales.

Le chapitre s’est clôturé dans la matinée du vendredi, 18 février 2022, et les capitulaires sont retournés dans leurs communautés respectives.

Fr. Damien Dufitimana, OP

Laissez un commentaire