PROVINCE SainT DOMINIQUE

Masthead Image
Dominicans of Canada

cornerLa formation dans le pré-noviciat

Lettre du Maître de l'Ordre. Septembre 1987

fr. Damian Byrne, O.P.

Damian Byrne, O.P.L'introduction à l'Instruction sur la rénovation de la vie religieuse, "Renovationis Causam", nous rappelle la nécessité de "mener à bonne fin une meilleure adaptation du cycle complet de formation en conformité avec la mentalité des jeunes générations, les conditions de la vie moderne et les exigences actuelles de l'apostolat", reconnaissant le "rôle insubstituable et privilégié" du noviciat "comme la première initiation à la vie religieuse". Elle dit que ces objectifs ne pourront s'obtenir que " si le futur novice possède un minimum de préparation humaine et spirituelle qui doit être vérifiée et aussi, bien des fois, complétée". "La majorité des difficultés rencontrées au cours de la formation des novices vient généralement du fait qu'ils n'ont pas une maturité suffisante lors de leur admission... Tous les Instituts... doivent donner une grande importance à cette préparation au noviciat (RC, 4).

Dans un document très récent de la CRIS, la Congrégation réitère la fonction importante du pré-noviciat. "La formation ne s'acquiert pas subitement. Le chemin entre la première réponse donnée et l'ultime engagement se divise en cinq étapes: le pré-noviciat, dans lequel est reconnu, autant qu'il se peut, l'authenticité de l'appel" (Les éléments essentiels de l'enseignement de l'Eglise sur la vie religieuse appliques aux Instituts consacrés aux Oeuvres d'Apostolat. CRIS. Rome 1983. n 48.). Le pré-noviciat est ici reconnu comme partie intégrale de la formation.

Je voudrais partager avec vous quelques réflexions sur cette période initiale de formation, après avoir discuté de ce sujet avec le Conseil Général, durant la réunion plénière du 11 au 13 novembre 1986.

L'expérience prouve qu'un bon nombre de ceux qui entrent dans nos noviciats ne sont pas assez préparés pour en bénéficier comme il se devrait. Le noviciat devrait commencer au moment où le candidat "est arrivé au degré de maturité humaine et spirituelle qui lui permet de répondre à cet appel avec une responsabilité et une liberté conscientes" (RC, 4). Ceci demande une attentive réflexion. Dans ce contexte le conseil du P. Vincent de Couesnongle est révélateur : "Il vaut mieux repousser l'entrée au noviciat s'il existe des doutes sur la maturité du candidat; dans le cas contraire les Frères abandonneront l'Ordre en plus ou moins grand nombre durant les premières années de formation, et ceci, inévitablement, n'est pas bon pour la ferveur du noviciat et du studentat".

Nous voulons ordinairement que les autres aient les mêmes critères de pensée que nous-mêmes. Alors qu' il est souvent vrai que les jeunes ont des connaissances plus grandes que ceux du même âge d'il y a 10 ou 15 ans, et ces connaissances ne sont pas toujours accompagnées par une formation chrétienne équivalente. Leur vie de foi est fréquemment basée sur une connaissance élémentaire de la doctrine, qui contraste avec leurs connaissances en matière profane.

Ceci n'est pas seulement une préoccupation pour les jeunes qui entrent dans la vie religieuse. C'est une préoccupation pour toute l'Eglise et doit l'être aussi pour les dominicains en tant que prédicateurs.

Apporter une formation chrétienne et la connaissance de la doctrine doit être un des principaux objectifs du pré-noviciat. "Enseignons la bonté, la connaissance et à être disciples".

"Perfectae Caritatis" nous rappelle que "la norme fondamentale de la vie religieuse est de suivre le Christ, comme il est dit dans l'Evangile". Rencontrer le Christ de l'Évangile est la base de toute formation qui veut se dire chrétienne. La Parole de l'Évangile conditionne la pensée, la conduite et l'action des candidats et les initie à suivre le Christ. Elle les initie également à la spiritualité de l'Ordre à la suite de Jésus.

Rythme de la vie moderne

Le rythme de la vie religieuse, pour adapté qu'il soit, et le rythme de la vie séculière sont différents. Le passage à la vie religieuse nécessite une certaine délicatesse et une compréhension des jeunes et de leur monde.

Le pré-noviciat permet un passage progressif de la vie civile à la vie religieuse, donnant le temps pour une progressive adaptation spirituelle et psychologique, et prépare les candidats aux changements nécessaires qu'ils devront assumer lors de leur entrée dans la vie religieuse. En même temps il leur donne une période d'indépendance vis-à-vis de leur famille et de l'Ordre.

Développement des valeurs humaines

Un des avantages importants du pré-noviciat est l'occasion donnée aux candidats de développer les valeurs humaines, de façon à ce qu'ils commencent à assumer leurs propres responsabilités, à être conscients de leurs points forts et de leurs déficiences.

Ceci me porte à réfléchir sur la politique qui vise à recruter les candidats au noviciat immédiatement à la fin de leurs études ou directement depuis les écoles apostoliques ou les séminaires mineurs. "Renovationis Causam" s'est interrogé sur la sagesse d'une telle politique. Ne devrait-on pas conseiller une période d'attente "de façon à assurer une meilleure préparation au noviciat par une nécessaire période de probation employée à développer la maturité émotive du candidat" ? (RC, 4).

Avant d'entrer au noviciat les jeunes doivent développer une certaine indépendance dans l'usage responsable de leurs biens matériels. En second lieu un certain temps est nécessaire pour développer la capacité de prendre des décisions. Il faut également un temps pour développer les relations normales avec les autres, hommes et femmes. Il resterait une équivoque si les candidats entraient au noviciat avant que ces qualités ne soient convenablement maturées. Le danger existe, que lors d'un recrutement prématuré, les questions de la propriété, de l'autonomie personnelle et de l'acceptation de sa propre sexualité, ne soient pas résolues. L'année de pré-noviciat devrait aider à clarifier ces problèmes. D'autre part, vivre avec les autres, devrait aider aussi les candidats à développer les relations permanentes, comme préparation à la vie communautaire, aider à apprécier le don de l'amitié humaine et au choix du célibat.

Pour que les candidats puissent développer ces qualités le climat du pré-noviciat devrait leur apporter une liberté suffisante pour les obtenir. Une super-structure du pré-noviciat le convertirait en mini-noviciat ou empêcherait d'atteindre les objectifs du pré-noviciat.

Lieu et durée du pré-noviciat

La durée, la forme et, le lieu du pré-noviciat doivent être déterminés par le Chapitre Provincial ou par le Provincial et son Conseil (LCO, 167).

Pour ma part, je suis d'accord avec la recommandation de RC, il ne doit pas être dans la maison où est le noviciat, où se vit complètement la vie régulière de l'Ordre, mais dans une maison distincte de celle-ci, afin que le mode de vie puisse s'ajuster mieux à la croissance des candidats et aux nécessités de cette période de transition.

Les 33 réponses que nous avons reçues des diverses entités de l'Ordre indiquent clairement qu'il existe une grande variété de programmes de pré-noviciat. Quelques uns insistent sur le développement de la maturité humaine et spirituelle, en même temps que compléter l'éducation formelle du candidat, études de langues et inclure la philosophie. D'autres mettent l'accent sur la récitation chorale de l'Office et sur l'initiation à la vie dominicaine. Tous ces éléments peuvent être valides dans un programme particulier mais l'accent doit être mis sur le développement humain et chrétien du candidat, en donnant à chacun la possibilité d'une certaine indépendance (comme il est expliqué au paragraphe sur les valeurs humaines), dans l'espoir qu'une salutaire indépendance conduira à une non moins salutaire interdépendance. J'espère que tout ce qui est dit antérieurement puisse clarifier quelques unes des équivoques qui existent en regard de la formation dans le pré-noviciat. Ce n'est pas la vie religieuse mais une préparation à cette vie.

Je ne vois pas comment le pré-noviciat pourrait atteindre ses objectifs en moins d'un an. En même temps je crois qu'un certain mode de vie en commun est désirable. Pour beaucoup de candidats ce sera la première expérience de vivre et de se plier à une vie partagée avec d'autres en communauté.

Entrée en communauté

Le travail du pré-noviciat est complété par la procédure qui conduit à l'entrée au noviciat. Cette procédure est déterminée dans LCO, 170. Beaucoup de demandes de dispense des voeux temporaires auraient pu être évitées s'il y avait eu plus d'attention à ce moment. Il serait souhaitable que tous ceux qui entrent au noviciat persévèrent, mais il devrait y avoir des signes positifs et un espoir fondé sur leur persévérance. Nous devons reconnaître, ici même, que la croissance de la vie religieuse est un processus graduel. Aucun de nous n'a été religieux subitement.

Certains Provinciaux s'adressent à des psychologues au cours de la procédure. Ceci est une matière très délicate et on doit respecter soigneusement les droits des individus (cf. Can.646, 220). Cette aide peut être très utile pour guider les candidats dans leur croissance future comme êtres humains et religieux, en même temps qu'elle sert à la commission d'admission à prendre sa décision. Cependant il doit être clairement dit que cette évaluation ne substitue pas la fonction du comité d'admission. Le droit d'admettre le candidat appartient toujours à la Province. (LCO, 171)

Les Constitutions, au no. 155 marquent bien le désir de l'Ordre au cours de la procédure d'admission quand elles disent : "Pour recevoir une formation fructueuse il est requis, de la part du candidat, la santé physique, la maturité psychologique proportionnée à l'âge, l'aptitude à la vie sociale, une réelle fermeté dans la vie chrétienne, l'intention droite et la volonté libre de se consacrer à Dieu et à l'Église dans la vie dominicaine."

Vocations

Le travail de l'éclosion des vocations incombe à chaque membre le l'Ordre. Et non pas exclusivement aux promoteurs des vocations. Si nous croyons en nous-mêmes nous devons promouvoir des vocations.

La fidélité à l'oraison, le témoignage de nos vies et le témoignage de notre prédication contribueront à attirer des vocations. Mais nous devons les chercher activement. Dominique n'attendait pas que les jeunes viennent à lui. Il allait à leur rencontre, les visitant chez eux et les invitant à s'unir à l'Ordre. Dans se lettres à Diane, Jourdain de Saxe lui demande souvent des prières "pour que d'autres nous rejoignent"... et pour que "nous puissions convertir l'espérance en réalité". Pouvons-nous faire moins ?

Etre indifférents aux vocations est refuser la vie. Frère Vincent nous rappelait que "comme des parents qui ne veulent pas d'enfants, ainsi sont les communautés religieuses qui repoussent les jeunes par peur d'avoir à changer leur style de vie". Je fais mienne sa parole.

Les vocations augmentent peau à peu dans certaines parties de l'Europe et continuent à croître en Afrique, Asie, Amérique Centrale et Amérique du Sud et dans le Pacifique. Les vocations indigènes doivent être stimulées et être l'objet de sollicitude en tout lieu. Écrivant au roi d'Espagne en 1525, Rodrigo de Albornoz disait qu'une vocation indigène serait plus efficace que 50 missionaires. Une exagération ? Peut-être. De toute façon, personne en comprend mieux la mentalité, le coeur et le mode d'être et de penser que ceux qui appartiennent à un même groupe. Toute communauté a besoin de ses propres religieux et de ses propres prêtres. Dans les pays où existent différents groupes de culture, langue etc... nous devons avoir le courage de prendre l'initiative de provoquer des vocations dans ces différents groupes.

L'Ordre espère se réimplanter dans des pays où il fleurissait jadis et s'établir dans d'autres où rien n'a encore existé. C'est un travail qui exige des sacrifices, mais il n'y a pas de vie qui mérite ce nom qui n'exige des sacrifices.

En conclusion, beaucoup de Provinces sont arrivées à des réalisations, ont fait de gros sacrifices d'argent, de personnel et autres pour arriver aux meilleures formes de formation initiale dans le pré-noviciat, le noviciat et les années d'études. L'expérience des années passées nous enseigne que ces Provinces qui ont développé avec soin de sérieux programmes de formation, jouissent de la stabilité dans leurs maisons et peuvent envisager le futur avec confiance.

Quand fréquemment nous parlons de notre survivance avons-nous le courage de nous interroger : survivance pourquoi ? Notre réponse à cette question déterminera l'importance que nous donnerons à la formation dans toutes ses phases. La qualité de la prochaine génération de dominicains dépendra de l'exemple et de la formation que nous donnons à ceux qui entrent aujourd'hui dans l'Ordre. Dans ce processus la formation du pré-noviciat joue un rôle fondamental (Septembre 1987).

 

|
françaisenglish
site search by freefind

Parole et Vie

Prédication dominicaine hebdomadaire offerte par le frère François-Dominique Charles, o.p. de la Province de France sur le site de Spiritualité 2000.

Espace liturgique

Un commentaire écrit et audio pour chaque dimanche de l'année offert par nos frères dominicains de Belgique.

audio

Le Bulletin RESEAU est le bulletin de liaison de la Province Saint-Dominique du Canada. Il paraît quatre fois par année.

Lire le dernier numéro...

Collège universitaire dominicain d'Ottawa

Degrés universitaires en philosophie et en théologie.

Pour plus d'informations :

Visitez le site Internet

96 Empress Ave., Ottawa, Ontario, K1R 7G3

Tel.: (613) 233-5696 #330 Fax : (613) 233-6064

info@udominicaine.ca

L'Institut de pastorale est le département d'études pastorales, à Montréal, du Collège dominicain de théologie et de philosophie, fondé en 1900, dont le siège social est à Ottawa.

Adresse:

2715, chemin de la Côte Sainte-Catherine,
Montréal (Québec), Canada, H3T 1B6

Courriel:

secretariat@ipastorale.ca

tel.: (514) 739-3223 #323 fax: (514) 739-1664

Dominican Institute of Toronto

372, Huron Street

Toronto (Ontario) Canada M5S 2G4

téléphone : (416) 595-5665

télécopie : (416) 596-1017

Visitez notre site web

Oratoire Saint Jude et du Rosaire

2715 Ch. de la Côte Ste-Catherine,
Montréal (Qc) Canada - H3T 1B6

Téléphone: (514) 845-0285
Télécopie: (514) 845-3974

Spiritualité 2000 est un webzine mensuel né de la volonté d'offrir sur la toile un site où il serait possible aux internautes de s'initier à la spiritualité chrétienne ou d'en approfondir leur connaissance.

Pour en savoir plus...

Provincialat

2715 ch. de la Côte-Sainte-Catherine,
Montréal (QC)
Canada H3T 1B6

téléphone : (514) 341-2244 télécopie : (514) 341-3233

Pour tout commentaire au sujet de notre site, veuillez écrire à l'adresse suivante:

Webmestre provincial

Contacts en Ontario et en Colombie Britannique

Toronto

Priory of St Thomas,
372 Huron Street,
Toronto (Ontario)
Canada M5S 2G4

téléphone: (416) 595-5665
télécopie: (416) 596-1017

Ottawa

Couvent Saint-Jean-Baptiste
96 Empress Avenue, Ottawa, ON, Canada
K1R 7G3

téléphone:(613) 232-7363 télécopie: (613) 236-3869

Vancouver

Community of Saint Mary 3396 Auftrey Av.
Vancouver (BC)
Canada V5R 4V9

téléphone: (604) 437-1852
télécopie: (604) 437-1852

St. Mary's Parish:
téléphone: (604) 435-9611

Notre mission

Nos Constitutions définissent notre mission de la manière suivante :

L’Ordre des Frères prêcheurs fondé par saint Dominique fut, on le sait, dès l’origine spécifiquement institué pour la prédication et le salut des âmes.

Notre mission est d’annoncer partout l’Évangile de Jésus-Christ par la parole et par l’exemple, en tenant compte de la situation des hommes, des temps et des lieux, et dont le but est de faire naître la foi, ou de lui permettre de pénétrer plus profondément la vie des hommes en vue de l’édification du Corps du Christ, que les sacrements de la foi amènent à sa perfection.

 

logo